Yolande

Cet article a été rédigé dans le cadre de la campagne citoyenne organisée par l’ABC (association des blogueurs du Cameroun), avec pour thème : féminicides, agressions sexuelles et violences conjugales.

Cher Dieu,

Je m’adresse à toi aujourd’hui, le cœur lourd de chagrin et d’incompréhension. Il y’a quelques semaines, une âme innocente, une femme pleine de vie, a été arrachée à ce monde dans un acte d’une violence inouïe. Yolande Ngono, une connaissance de longue date, est devenue une victime de plus dans cette série insensée de féminicides qui sévit dans notre pays, le Cameroun.

Yolande n’était pas juste un nom dans une liste. Elle était une personne avec des rêves, des espoirs, et un avenir devant elle. Mais son destin a été tragiquement interrompu par un acte de violence insensé. L’homme qui lui avait juré amour et protection, a brisé ce serment de la manière la plus cruelle possible. Il a pris la vie de Yolande, laissant derrière lui un océan de douleur et de désespoir.

Mais Yolande n’est pas seule dans sa souffrance. À travers le Cameroun, des femmes et des filles subissent chaque jour la terreur de la violence domestique. Elles vivent dans la peur constante, sachant que leur vie peut être prise à tout moment par ceux qui prétendent les aimer. C’est une réalité sombre et alarmante qui demande à être confrontée de toute urgence.

Nous ne pouvons pas rester silencieux face à cette injustice. Nous devons nous lever et dire « plus jamais ça ». Plus jamais nous n’accepterons que des vies innocentes soient sacrifiées sur l’autel de la violence et de la haine. Nous devons nous battre pour un avenir où toutes les femmes et les filles peuvent vivre en sécurité, libres de réaliser leur plein potentiel.

C’est pourquoi je soutiens pleinement le Collectif Stop Féminicides 237 dans leur lutte pour la justice et l’égalité. Leur engagement à sensibiliser, à protéger et à défendre les droits des femmes est crucial dans la lutte contre les féminicides. Ensemble, nous pouvons faire entendre notre voix et changer les choses pour le mieux.

Alors, que le souvenir de Yolande et de toutes les autres victimes des féminicides nous guide dans notre combat pour un avenir meilleur. Que leur sacrifice ne soit pas vain, mais serve de catalyseur pour un changement positif. Et que nous puissions un jour vivre dans un monde où la violence contre les femmes et les filles n’est plus qu’un lointain souvenir.

Avec espoir et détermination,

FABRICE BWAMOU NGANDE

DANS LA MÊME CATÉGORIE